0 3 minutes 1 semaine

Ce jeudi 24 novembre 2022, c’était au tour du ministre de l’éducation nationale, Cheikh Oumar Anne de défendre le projet de budget 2023 de son département. Un budget s’élevant à 803 048 460 268 en autorisation d’engagement et 778 549 450 268 en crédit de paiement. Selon le ministre des Finances, Moustapha Ba, ce budget a connu une hausse de 28,3% comparée à celui de l’année 2022.  En outre,  90,6% de ce budget est alloué aux dépenses de personnel. « Un choix assumé » selon le ministre des Finances Moustapha Ba.

Le budget du ministère de l’Éducation est réparti en six programmes qui intéressent l’éducation préscolaire, l’enseignement élémentaire, celui du moyen général et du secondaire général, l’éducation de base des jeunes et des adultes et enfin le programme « pilotage et coordination administrative ».  Dans son intervention, le ministre de l’Éducation a fait savoir que l’objectif clé de son département était de placer l’élève au centre des orientations. 

Cheikh Oumar Anne a fait savoir que le gouvernement, afin d’avoir un meilleur cadre et de consolider la paix sociale dans le secteur éducatif, avait tenu un conseil interministériel d’où, ont résulté, une batterie de décisions allant de la revalorisation des salaires à la résorption des abris provisoires en passant par les paiements d’indemnités. 

La résorption des abris provisoires reste un défi majeur pour le ministère de l’Éducation Nationale. Bien qu’ayant la volonté de voir ces écoles de fortune disparaître, Cheikh Omar Anne a fait savoir que ces lieux « continueront à se développer, en raison de l’évolution démographique et se créeront dans toutes les localités où leur implantation est nécessaire, surtout celles les plus reculées ». 
Toutefois, à travers le Programme de Remplacement des Abris provisoires (PRORAP) des progrès ont été notés. Selon Cheikh Omar Anne, « ce programme concerne 6339 abris » répartis en quatre lots. Le ministre a indiqué que « le premier lot est déjà réalisé à plus de 98%. Le marché concernant le lot 2 est déjà attribué et le point sera incessamment fait avec l’entrepreneur
 Le lot 3 a démarré en juin 2022 et le taux d’exécution est pour le moment à 15%. S’agissant du lot 4, instruction a déjà été donnée pour un projet de 6000 abris. 

Ces projets concernent différentes régions à travers le pays. Toutefois, les députés continuent de réclamer plus d’efforts afin d’éradiquer une bonne fois pour toute les abris provisoires. Selon les parlementaires, il s’agit d’une question d’équité territoriale.  

Laisser un commentaire