0 2 minutes 1 semaine

Les parents de l’adjudant-chef de la gendarmerie Didier Badji et du sergent Fulbert Sambou, portés disparus depuis samedi dernier, ont tenu une réunion d’urgence hier à Dakar. D’après L’Observateur, qui donne la nouvelle, la rencontre était ouverte aux ressortissants des quatre villages de la commune de Kafountine : Niomoune, d’où sont originaire les disparus, Hitou, Haer et Bakassouk.

Le journal rapporte que les parents de Didier Badji et Fulbert Sambou demandent à l’État de mobiliser les moyens pour retrouver leurs proches sains et saufs. Ils vont tenir une conférence de presse ce jeudi et ont décrété que «jusqu’à nouvel ordre», leurs villages sont interdits aux journalistes.  

L’adjudant-chef de la gendarmerie et le sergent de l’armée ont été portés disparus samedi dernier. Leurs téléphones ont été localisés pour la dernière fois au niveau du Cap manuel. Le premier était en poste au niveau de l’Inspection générale d’État tandis que le second était en poste à la direction des Renseignements militaires.

Laisser un commentaire