0 3 minutes 4 semaines

Abdoulaye Seck, fils de l’ancien Premier ministre sénégalais Idrissa Seck, figure parmi les personnes arrêtées lors d’une opération anti-drogue menée par l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS). Les individus arrêtés sont soupçonnés de trafic international de drogue et de blanchiment de capitaux.

Le journal Libération a publié un article détaillant l’enquête en cours. Selon le journal, Abdoulaye Seck aurait joué un rôle actif dans un réseau de trafic de drogue, se procurant de la cocaïne en Gambie et en Guinée-Bissau pour l’exporter à Marseille via le Sénégal.

Le nom de Seck est apparu durant l’audition des premiers suspects arrêtés. Contrairement aux premières informations, il a été appréhendé dans une clinique dakaroise et non à Keur Ayib. Il aurait été en contact permanent avec le cerveau présumé de l’affaire, Sylvain Bathiapara Mendy.

Sylvain Bathiapara Mendy et Pathé Guèye ont été arrêtés lundi dernier à Karang, alors qu’ils tentaient de franchir la frontière dans un 4×4 blanc contenant 18 kilogrammes de cocaïne dissimulés dans le véhicule. L’OCRTIS a établi, sur la base de plusieurs éléments techniques et de témoignages, qu’Abdoulaye Seck devait récupérer une partie de la marchandise à Dakar.

L’enquête se poursuit pour éclaircir la nature des liens entre Abdoulaye Seck et le réseau dirigé par Sylvain Bathiapara Mendy. Selon Libération, « les investigations continuaient encore hier [jeudi] et au moins trois personnes, dont une figure très connue des nuits dakaroises, étaient recherchées. »

Les arrestations et les saisies réalisées dans le cadre de cette affaire se sont déroulées à divers endroits. À Karang, Sylvain Bathiapara Mendy et Pathé Guèye ont été arrêtés. À Nguérigne Sérère, les autorités ont saisi 39 grammes de cocaïne, une balance électronique, 1,6 million de F CFA, des documents administratifs, du haschich et un kit de consommation de skunk. À Ngaparou, Ousmane Faye, Ibrahima Faye et Amadou Diam Ndoye ont été appréhendés.

À Dakar, avant d’arrêter Abdoulaye Seck, les éléments de l’OCRTIS ont d’abord interpellé Ousmane Camara et Alain Diatta dans l’appartement de Sylvain Mendy à Ngor-Virage. Les enquêteurs y ont saisi 2000 dollars (environ 1,2 million F CFA), des documents administratifs et un autre kit de consommation de skunk.

Laisser un commentaire