0 1 minute 3 jours

Les réactions pleuvent après le discours musclé du Premier ministre Ousmane Sonko au Grand Théâtre de Dakar, lors de la conférence organisée par la Jeunesse patriotique du Sénégal (JPS-Pastef), contre certains corps notamment.

Après la presse, Les Échos souffle «qu’au niveau de la magistrature, certains sont très en colère». Selon une source qui s’est confiée au quotidien d’information, on reproche au leader de Pastef « de profiter d’un manque de solidarité pour distiller des points » mais « ça ne passera pas », prévient l’interlocuteur du journal.

Ce dernier embraye : « La prochaine fois qu’il aura la même attitude que celle qu’il a eue pour traiter les magistrats comme des moins que rien, certains n’hésiteront pas à répondre ».

Laisser un commentaire