0 2 minutes 1 mois

C’est à croire que l’alliée du Premier ministre Ousmane Sonko aux dernières heures de la chute de l’ancien régime, Aminata Touré ne semble pas avaler la couleuvre des  dernières nominations du Président Macky Sall qui l’on choquées, selon ses propres termes.

L’ancien Premier Ministre explique : « lorsqu’on gagne, on gouverne avec ses compagnons de lutte ». Sur les colonnes du l’Observateur, la Dame de fer salue les nominations enclenchées par le Président Bassirou Diomaye Faye.

Interpellée sur le fait qu’elle soit laissée en rade par rapport aux nominations, Mimi a indiqué que s’il ne s’agissait  que de strapontins, elle aurait pu rester à Benno Bokk Yaakaar (Bby) et jouir des propositions de poste à l’époque.

Mais elle a mis en avant l’intérêt supérieur de la nation et le renforcement de la démocratie, argue-t-elle. Sur l’appel à candidatures des postes de responsabilité, elle trouve que c’est impossible de pourvoir tous les postes de responsabilité et qu’il faudrait plus de 2 ans pour le faire.

Une docte manière de dire que certains postes peuvent faire l’objet d’appel à candidatures mais pas tous les postes. Toutefois, au regard de la manière dont Mimi pose la problématique des nominations partisanes par le Président Macky Sall et qu’en tant qu’alliée stratégique de Sonko  et qu’elle  se retrouve sans poste, l’on a tout comme l’impression qu’elle garderait une dent contre le Président Bassirou Diomaye Faye et Ousmane Sonko qui ne lui ont décerné aucun poste de responsabilité. Même si par ailleurs, comparaison n’est pas raison entre Macky Sall et son successeur !

Laisser un commentaire