0 3 minutes 2 jours

Dans un post, mardi, l’ancien responsable « apériste » Oumar Sow s’en est pris à Ousmane Sonko qu’il traite de Premier ministre de la « Rue-publique ».

Texte in extenso

La conférence politique animée par Ousmane Sonko le 9 juin, prétendument axée sur la jeunesse, s’avère être une farce tragique.
Le Premier ministre de la République semble plus intéressé par sa propre rhétorique populiste que par la réalité des défis auxquels le pays est confronté.
Ses déclarations irresponsables et déconnectées de la réalité témoignent de son incapacité à assumer ses responsabilités en tant que chef de gouvernement.
Menacer la presse et l’opposition, ainsi que des magistrats montre un mépris flagrant pour les institutions démocratiques, ainsi qu’un manque de respect pour le débat public. De quoi a-t-il peur ?
Toujours dans sa démarche, comme noté depuis ces dernières années, Ousmane Sonko continue de distiller des contrevérités. Il se lance une fois de plus dans une opération visant à blâmer le président Macky Sall, son gouvernement précédent, ses grandes actions, plutôt que de faire face aux problèmes actuels et de travailler à les résoudre.
Son incapacité à reconnaître le bilan positif laissé par leur prédécesseur démontre son manque de maturité politique et son refus de prendre ses responsabilités, lui qui a été nommé par le président Diomaye Faye pour diriger les actions du gouvernement.
De plus, le projet soi-disant « concret » présenté par Sonko s’avère être une illusion, laissant les citoyens sénégalais avec des promesses vides et des attentes déçues. Il est temps que Sonko cesse de jouer au jeu de la politique-spectacle et se concentre plutôt sur la réalisation de résultats tangibles pour le peuple sénégalais.
J’appelle Sonko à abandonner ses manœuvres populistes et à se consacrer sérieusement à la tâche pour laquelle il a été nommé.
Les Sénégalais méritent un leadership responsable et engagé, pas un politicien en quête perpétuelle de popularité au détriment du bien-être de son pays.

Navigation de l’article

Laisser un commentaire