0 1 minute 3 mois

Aya Diawarra, journaliste à la Radio Télévision Guinéenne, conseillère chargée de mission du ministère guinéen du Plan et de la Coopération internationale, a avoué hier sur sa page Facebook avoir traité les policiers Sénégalais de « chiens ». « À l’aéroport de Dakar, j’ai tellement souri au policier qu’il m’a demandé qu’est-ce qui ne va pas ? Nfa répondu « paske baré nira », a-t-elle écrit sur Facebook. Ce qui signifie : « j’ai répondu parce que vous êtes des chiens ».

Aya Diawarra, interpellée par ses followers sur sa publication a fait savoir qu’elle ne le regrette pas et estime avoir le droit de dire ce qu’elle désire à qui elle veut dans sa langue natale : le soussou.

Laisser un commentaire