0 2 minutes 10 mois

Adji Sarr a faussé compagnie aux agents chargés de sa sécurité ce mardi. Ces derniers n’ont pas eu de ses nouvelles durant toute la journée. L’ancienne masseuse n’est rentrée qu’à 22 heures 30 minutes.

Le Quotidien, qui donne l’information, révèle que Adji Sarr avait décidé de fuguer pour retrouver «un peu d’air» au moment où sa nouvelle garde rapprochée, installée récemment, a durci le protocole autour de la jeune dame.

Le journal rapporte que depuis quelques temps Adji Sarr n’a pas droit aux visites. Elle ne peut recevoir ni ses parents ni ses amis. Une situation qu’elle déplore en indiquant que sa vie est pire que celle des pensionnaires des prisons qui, eux, ont droit à des visites.

C’est pour échapper à sa vie de recluse qu’elle a décidé de quitter l’appartement où elle vit en ce moment, sans prévenir ses gardes. Le Quotidien informe que Adji Sarr a été recueillie par une dame rencontrée dans la rue. Elle retrouvera ses quartiers tard dans la soirée.

Le journal du groupe Avenir communication renseigne que la disparition momentanée de Adji Sarr a donné des sueurs froides au plus haut sommet. Plusieurs agents étaient mobilisés pour la retrouver. Les pires scénarios étaient envisagés, selon la même source, d’autant que l’ancienne employé de Sweet Beauté fait l’objet de plusieurs menaces de mort.

Laisser un commentaire