0 3 minutes 1 semaine

Dans la maison du grand-père maternel de sa victime, Ibrahima Thiombane faisait la pluie et le beau temps. C’est l’homme de confiance du grand-père de S.F. Le 18 septembre 2021, il franchit le rubicond en abusant de S.F qui était alors âgée de 17 ans. Un jour, vers les coups de 18 heures, à peine après avoir pris sa douche, elle a été surprise par Ibrahima Thiombane. Alors que tous les membres de la famille étaient tous sortis. Il en profite pour la violer la jeune fille qui tombe enceinte par la suite.

A la barre, la victime portait sur son dos, l’enfant issu de ce viol. En dépit, l’auteur de cet acte, Thiombane pour ne pas le nommer réfute la thèse du viol, plus pathétique, il affirme que c’est la jeune fille qui lui a fait des avances. Il repousse ses avances mais la fille persiste en le menaçant de l’accuser qu’il l’a violée. Face à cette pression, il céda et a fini par entretenir à deux reprises des rapports sexuels avec le consentement de la jeune fille. »Elle m’a appelé à 6 h du matin pour me dire de lui apporter des paracétamols car elle avait des maux de tête. Arrivé dans la chambre je l’ai trouvée toute nue. Elle m’a dit de coucher avec elle et que si je refuse, elle dira que j’ai abusé d’elle. J’étais entre le marteau et l’enclume. Elle s’est agrippée sur moi tellement fort que j’ai laissé. Elle m’a dit « Je suis petite par l’âge mais là où je t’emmène, je suis une experte là-dessus », raconte Ibrahima Thiombane. Cet argument n’a pesé devant le procureur qui a requis 10 ans à l’encontre du pharmacien car d’après les éléments de l’enquête le vendeur de pharmacie est coupable. 

Pour son avocat, Thiombane est moralement condamné parce qu’il a une famille et de grands enfants. Toutefois, il a demandé l’indulgence du tribunal pour son client.Au final, Ibrahima Thiombane a été acquitté du chef de viol et reconnu coupable de détournement de mineur. Il a été condamné à 5 ans de réclusion criminelle.

Laisser un commentaire