0 6 minutes 3 mois

L’arbitre VAR de PSG-Newcastle a été privé du match Real Sociedad-RB Salzbourg où il devait officier ce mercredi soir. Une punition infligée par la direction de l’arbitrage de l’UEFA, car le penalty sifflé en faveur des Parisiens est considéré comme une erreur.
Le penalty qui a permis au PSG d’égaliser face à Newcastle (1-1) dans le temps additionnel est clairement considéré comme une erreur d’arbitrage par l’UEFA. La Confédération européenne ne veut « pas faire de commentaire » sur cet événement, mais elle a déjà commencé à sanctionner les arbitres qui officiaient hier au Parc des Princes. Le premier concerné est le Polonais Tomasz Kwiatkowski, en charge du VAR dans ce match de groupe de la Ligue des champions.
Il devait officier ce mercredi soir lors de Real Sociedad-RB Salzbourg, mais il a été prié de rentrer chez lui par la direction de l’arbitrage de la Confédération européenne, une structure sous la responsabilité de l’Italien Roberto Rosetti.
Évoquée par la presse anglaise, cette sanction est bien réelle. Du côté de l’UEFA, on estime en effet que l’arbitre polonais Szymon Marciniak, alerté par son assistant VAR, n’aurait pas dû siffler cette faute de main, car le ballon a d’abord touché la poitrine du coupable, que la surface du corps n’était pas volontairement augmentée et que les consignes sont claires en la matière.
Pas de recours possibleConfirmant les lois du jeu édictées par l’IFAB, Roberto Rosetti répétait encore début septembre : « Dans ses directives pour la prochaine saison, le Conseil du football de l’UEFA recommande de clarifier qu’aucune faute de main ne devrait être sifflée contre une joueuse ou un joueur si le ballon a été préalablement dévié par une partie de son corps autre que le bras ou la main, en particulier si le ballon ne prend pas la direction du but. »
Les arbitres officiant sur les matches de Coupes d’Europe ont reçu ces consignes en début de saison. Mais elles n’ont pas été appliquées mardi soir lors de PSG-Newcastle. Ce qui devrait conduire l’UEFA à mettre une mauvaise note à Szymon Marciniak pour sa prestation. Mais aucun recours n’est possible pour Newcastle dans cette affaire.

L’arbitre VAR de PSG-Newcastle a été privé du match Real Sociedad-RB Salzbourg où il devait officier ce mercredi soir. Une punition infligée par la direction de l’arbitrage de l’UEFA, car le penalty sifflé en faveur des Parisiens est considéré comme une erreur.
Le penalty qui a permis au PSG d’égaliser face à Newcastle (1-1) dans le temps additionnel est clairement considéré comme une erreur d’arbitrage par l’UEFA. La Confédération européenne ne veut « pas faire de commentaire » sur cet événement, mais elle a déjà commencé à sanctionner les arbitres qui officiaient hier au Parc des Princes. Le premier concerné est le Polonais Tomasz Kwiatkowski, en charge du VAR dans ce match de groupe de la Ligue des champions.
Il devait officier ce mercredi soir lors de Real Sociedad-RB Salzbourg, mais il a été prié de rentrer chez lui par la direction de l’arbitrage de la Confédération européenne, une structure sous la responsabilité de l’Italien Roberto Rosetti.
Évoquée par la presse anglaise, cette sanction est bien réelle. Du côté de l’UEFA, on estime en effet que l’arbitre polonais Szymon Marciniak, alerté par son assistant VAR, n’aurait pas dû siffler cette faute de main, car le ballon a d’abord touché la poitrine du coupable, que la surface du corps n’était pas volontairement augmentée et que les consignes sont claires en la matière.
Pas de recours possibleConfirmant les lois du jeu édictées par l’IFAB, Roberto Rosetti répétait encore début septembre : « Dans ses directives pour la prochaine saison, le Conseil du football de l’UEFA recommande de clarifier qu’aucune faute de main ne devrait être sifflée contre une joueuse ou un joueur si le ballon a été préalablement dévié par une partie de son corps autre que le bras ou la main, en particulier si le ballon ne prend pas la direction du but. »
Les arbitres officiant sur les matches de Coupes d’Europe ont reçu ces consignes en début de saison. Mais elles n’ont pas été appliquées mardi soir lors de PSG-Newcastle. Ce qui devrait conduire l’UEFA à mettre une mauvaise note à Szymon Marciniak pour sa prestation. Mais aucun recours n’est possible pour Newcastle dans cette affaire.

Laisser un commentaire